post

Vous avez déjà sûrement entendu parler de tourisme alternatif sans savoir particulièrement ce que c’est. Plus bas, vous allez découvrir la définition, les caractéristiques et les différentes formes du tourisme alternatif.

Définition et caractéristiques du tourisme alternatif

Le tourisme alternatif n’est autre qu’une alternative au tourisme classique dont l’objectif se focalise sur la rentabilité, sans tenir compte des impacts sur la destination. De nouvelles formes de tourisme ont vu le jour pour limiter ces impacts qui peuvent être graves pour les villes et régions visitées (surconsommation d’eau dans les différents hébergements, le travail des enfants, etc.). Plusieurs chartes et code ont codifié ces nouvelles formes de tourisme après la tenue du Sommet de la Terre à Rio dans les années 1992. Parmi ceux-ci, on peut citer la charte éthique du voyageur et le code mondial d’éthique du tourisme.

Le tourisme alternatif est intéressant dans la mesure où il réduit les risques encourus par les régions visitées du fait du tourisme ordinaire. Les conséquences négatives peuvent toucher non seulement le domaine culturel, la nature des villes concernées mais aussi d’autres domaines comme l’histoire, le patrimoine, etc. L’objectif du tourisme alternatif est donc d’aider ces villes à préserver tout ce qui peut constituer son identité. On peut dire que cette catégorie de tourisme est plus écologique et plus responsable. De plus, c’est un allié idéal du développement durable.

tourisme responsable

 Les différents aspects du tourisme alternatif

Le tourisme alternatif peut revêtir différentes formes, en voici quelques unes d’entre elles:

  • Le tourisme responsable : une forme de tourisme qui mesure les conséquences de ses actes.
  • Le tourisme durable : tout comme le tourisme responsable, le tourisme durable pèse aussi les impacts de ses actes.
  • Le tourisme équitable : basé sur les mêmes principes que le commerce équitable, il permet d’ailleurs de rééquilibrer les rapports commerciaux
  • L’écotourisme : a pour objectif de conserver le patrimoine naturel et culturel des villes visitées par les touristes.
  • Le tourisme solidaire : a pour but d’inciter le touriste à faire une action marquant la solidarité.
  • Le tourisme communautaire : une forme de tourisme qui développe les relations avec les communautés locales.
  • Le tourisme pour les pauvres : renforce la lutte contre la pauvreté, il est aussi connu sous le nom de Pro-poor tourism.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *